alimentation générale pour impression

NEWSLETTER

20H30 les rendez-vous du live gratuit

JUNE BUG

Psych' Folk Stories

Chercher qui l'on est vraiment peut parfois faire peur. Creuser là où certains démons se cachent, quitte à ne pas s'en sortir indemne : Le nouvel EP de June Bug «You don’t know who I am» est en ce sens fort et fragile à la fois. June sait très bien où elle va, même si elle ne sait pas toujours bien qui elle est. Anglaise ou Française, elle-même s’y perd un peu. Musicalité ou sens du rythme, folk intimiste ou pop psyché : ce n’est ni totalement l’un, ni totalement l’autre.  Nés d’un savant mélange entre la folk délicate, immuable des débuts, et l'énergie communicative des rythmes capillotractés tout droit sortis d'un cabinet de curiosités, les "Psych Folk Stories" de June Bug vont casser certaines idées reçues.

MILLION KOPEK

Hi-Pop Stories

Million Kopek dégaine son premier riff de Kiev. Postée depuis ce cul de basse fosse ukrainien, la particule élémentaire de Yura Khustochka couine en direct son p’tit motif à l’harmonica jusqu’à Paris. « Putain, il déconne le baby phone ou quoi? » entonne le destinataire énervé, Anthon Giraud, qui renvoie illico le motif arrangé. Un genre d’adrénaline mais qui aurait du velours, bien balancé dans les tuyaux du net.  « Tiens, ce mec a une oreille qui parle. On va pouvoir causer.. » lâche l’ukrainien.

Million Kopek a commencé comme ça. Par une contrariété.